Ga naar de startpagina

Het laatste nieuwsGa naar de verslagenBekijk de komende evenementen in de kalenderGa naar de uitslagenGa naar het discussie forumTrainings tipsLinks naar andere pagina'sMeest gestelde vragen

Nieuws actueel
15 jul 2018
Chris Dhooge en Patricia Verschuere Belgisch Kampioen 24 uur
10 jul 2018
Coal Miner’s Trail 2018 met aangepast parcours
9 jul 2018
Ultrafestival Deventer met Nationaal Kampioenschap 24 uur
24 jun 2018
Nieuw Wereldrecord 100 km Nao Kazami
Nieuws in 2018
* Juli
* 15 jul 2018: Chris Dhooge en Patricia Verschuere Belgisch Kampioen 24 uur
* 10 jul 2018: Coal Miner’s Trail 2018 met aangepast parcours
* 9 jul 2018: Ultrafestival Deventer met Nationaal Kampioenschap 24 uur
* Juni
* Mei
* April
* Maart
* Februari
* Januari
Nieuws in 2017
Nieuws in 2016
Nieuws in 2015
Nieuws in 2014
Nieuws in 2013
Nieuws in 2012
Nieuws in 2011
Nieuws in 2010
Nieuws in 2009
Nieuws in 2008
Nieuws in 2007
Nieuws in 2006
Nieuws in 2005
Nieuws in 2004
Nieuws in 2003
Nieuws in 2002
Nieuws in 2001
Nieuws in 2000
Nieuws in 1999
AltaVista
Zoek:
Discussies
Het web


 
NIEUWS van Augustus 2001
 
Salut les gars ! J-10, ça commence à chauffer grave… Je (Jean-Benoît) vous écris – et c’est la dernière fois - depuis la ligne de départ où, entre deux averses, il fait très très beau. Je suis rentré hier d’un mois passé à Millau, non pas en vacances mais à me faire un peu d’argent de poche. Ce job d’été imprévu a légèrement perturbé les préparatifs de la TG, mais pas trop quand même. J’ai profité de rentrer par la route en faisant un crochet par Narbonne-Plage pour m’assurer que la ligne d’arrivée n’avait pas bougé. Et puis je me suis retapé les 1145 kilomètres de bas en haut (sur le parcours de la 17ème étape j’ai vu un petit bonhomme qui s’entraînait à la fraîche d’une foulée rasante avec son camelback sur le dos et je jurerais que c’était Daniel Muller). J’ai donc ainsi pu dérouler tout le road book à l’envers et le tester. Résultat : je suis bien arrivé à Roscoff, ce qui n’est déjà pas si mal, mais je me suis quand même égaré juste une fois. Je vais apporter quelques précisions et correc-tions au road book, il y avait notamment une grosse boulette sur l’étape 5. Un road book tout-chaud-tout-neuf et relié vous sera remis le 29 à Roscoff.
En route, j’ai inondé la France d’affiches comme celle jointe à ce courrier et je me suis arrêté dans toutes les mairies des villes-étapes pour m’assurer qu’on ne nous y avait pas oublié. Tout est OK côté hébergement et dîners programmés. A Narbonne-Plage, nous serons invités dans un centre de colonies de vacances municipal et vous dormirez DANS UN VRAI LIT, si, si !… Une petite réception sera offerte par PRONAPLAGE et la Municipalité. Les clubs locaux de coureurs et de cyclotouristes ont été contactés pour vous accompagner sur les 20 derniers kilomètres et presse et télévision ont été invités à fêter les héros. Viendront, viendront pas ?… La veille à St-Pons, il y a de très bonnes chances que des lits vous soient également offerts et, EXCEPTION-NELLEMENT pour le départ de la dernière étape, dans notre grande bonté nous vous offrirons le petit-déjeuner gratos ! Si, si… Pour le reste, ce sera Salles des Fêtes ou gymnases, certains plutôt confortables, d’autres à la (très) dure, sur sol cimenté avec douche au stade de foot à 2 kilomètres, comme ce sera le cas à St-Sernin (c’est à la 16ème étape, vous serez bien endurcis). N’oubliez donc pas de bons tapis de sol !!! Les villes-étapes sont de petits villages et j’ai appris en m’y arrêtant que certains d’entre vous avaient déjà réservé discrètement des chambres à l’hôtel du coin. Sacrés farceurs !… Des noms ? Non !…
Pour en revenir à St-Sernin, ce sera sans doute la moins confortable des étapes. Si vous craignez de dormir sur le ciment, il y a un hôtel sympa et pas cher à 30 mètres : Hôtel du Fort, tél. 05.65.99.62.48, mais seulement 6 chambres… Dépêchez-vous ! (je ne touche que 10% par client).
Un peu plus au nord, en discutant avec notre boucher-traîteur-centbornard de PEYRELEVADE à qui je suis passé dire bonjour, j’ai pu apprendre une information aussi intéressante qu’étonnante, à savoir qu’il peut geler la nuit en plein été du côté du Plateau de Millevaches. Il y a d’ailleurs fait 0° en ce début d’août. Prévoyez donc de quoi vous équiper pour quelques soirées et nuits qui peuvent être TRES FRAICHES à l’intérieur d’un grand gymnase. N’oubliez pas non plus de prévenir vos suiveurs.
Sur le trajet, j’ai également pu m’assurer que la route était claire. Les quelques travaux routiers en cours en juin dernier sont presque tous terminés, comme si la DDE avait tenu à nous libérer la route avant le passage de la TG. Merci à eux ! Pourvu qu’ils n’en démarrent pas de nouveaux à la rentrée… Reste un chantier merdique entre Carhaix et Rostrenen (étape 2), mais pas très long.
Dans certains villages-étapes où le dîner n’est pas offert par les G.O., il n’y a pas 36 solutions pour manger et on vous proposera de réserver quelques jours à l’avance pour ceux qui le souhaitent (Angles, St-Sernin). A Doué-la-Fontaine on a découvert un restaurant très local ou on vous proposera de découvrir les spécialités locales (fouaces et galipettes) dans une cave troglodyte. Forfait 120F. par personne tout compris (et je ne prends toujours que 10%).
Côté organisation au quotidien, un détail sur lequel il nous paraît important d’insister est le suivant : nous allons vivre près de trois semaines dans une certaine promiscuité. Chaque matin, le timing du décrassage sera assez serré : péparer son petit-déjeuner, manger, vaisselle, douche (2 par 2 ou 3 par 3 suivant le nombre de douches disponibles), plier les bagages, charger les véhicules, s’étirer, etc… Tout ça, avec les cannes en bois comme on peut imaginer avec le régime kilométrique imposé… Les organisateurs (nous sommes toujours 4) seront logés à la même auberge que vous (excepté en ce qui concerne les cannes en bois) mais ne pourront donner le départ de l’étape qu’après avoir rendu la salle d’hébergement dans un état INTACT. Par expérience, derrière tout groupe, même d’adultes et même de coureurs respectueux et très attentionnées sur la chose, il reste toujours quelques traces et il y en a toujours un qui doit nettoyer pour les autres. Si chacun fait un gros effort sur ce point, on gagnera du temps et surtout une meilleure entente dans notre vie en communauté. Faisons-y gaffe ! Jour après jour, ce genre de ‘’détail’’ peut nous pourrir la vie…
Nous vous avons pratiquement tous eu au moins une fois au téléphone et personnellement j’ai déjà l’impression de tous vous connaître. Sincèrement, vous avez tous l’air de coureurs d’excellente compagnie et nous sommes très confiants sur le bon déroulement de cette l’expédition peu banale…
HEBERGEMENT LE 29 AOUT
1/ Possibilité d’hébergement gratuit pour cou-reurs et accompagnateurs au gymnase de Roscoff.
2/ Nous vous proposons un autre hébergement 9 km plus loin, au CENTRE D’HEBERGEMENT DE L’ILE DE SIECK sur la commune de SANTEC. C’est un petit coin peinard, au bout d’une route qui vient mourir sur la plage. Une placette de trente mètres sur dix, cernée par 4 bistrots (vous êtes bien en Bretagne !). Une plage de 1,5 km de long, idéale pour les footings. Vous y dormirez sous tente Marabout, dans des lits. Très stylé colonie de vacances de votre jeunesse. Très sommaire mais très bel endroit, les pieds dans le sable.
Le BRIEFING général du 29 aura lieu au même endroit à 19 heures. Dîner sur place le 29 et petit-déjeuner le 30. La prestation est GRATUITE pour les coureurs, forfait 130F. pour les autres (nuit, dîner, petit-déj).

HEBERGEMENT AVANT LE 29 AOUT
Gymnase de Cléder jusqu’au 26 août. Nous prenons en charge le logement à partir du 27 août ceux qui nous ont avertis de leur arrivée.

Dernière info pas inutile : Ceux qui arrivent par le train nous confirment leur heure d’arrivée la veille. On les récupère à la gare de MORLAIX. Pour ceux qui arrivent par la route, le lieu de rendez-vous est le PHARE DE ROSCOFF (encore anonyme mais qui va bientôt devenir un lieu mythique de pèlerinage pour ultrarunners).
Le départ approche salement... Déconnez pas, soyez sages, pas de surentraînement, pas d’acrobaties, c’est vraiment pas le moment de vous blesser. Essayez de penser à autre chose et faites du jus, vous aurez tout le temps d’entrer dans la course progressivement !
Kénavo !

Jean-Benoît02 98 69 09 13 – 06 08 95 18 58
Christophe03 80 22 74 42 – 06 18 10 87 56


P.S. Si vous avez lu Libération de samedi dernier vous avez peut-être eu la surprise d’apprendre que le même 30 août prochain, Serge Girard s’attaque à la traversée de l’Amérique du Sud en courant (de Lima à Rio), après celles des USA et de l’Australie. Le Normand dévoreur de continents et sponsorisé par les AGF vous envoie ses encouragements et on lui souhaite également bonne route à travers les Andes.

c/o Jean-Benoit Jaouen – Kerlosquet – 29250 ST-POL-DE-LEON France
tél. 02 98 69 09 13 – Email transegaule@yahoo.fr
 

 
[ top pagina ]